• Salut tout le monde !

     

    Cette semaine je vais vous parler du 21ème tome de la série de BD Les légendaires de Patrick Sobral. Ce tome est sorti en librairie le 31 octobre dernier et je l’ai lu dès le lendemain. Je vous aurai bien publié un article dès sa sortie mais je dois vous avouer que j’ai pas trop eu le temps…

     

    RLes légendaires - tome 21ésumé : Shimy découvre pour quelle raison elle a été kidnappée par Gryf et Solaris !! Un mystérieux phénomène, le "Néant", menace le Monde Elfique et la jeune humaine doit aider les Elfes à sauver Astria grâce à ses pouvoirs élémentaires naissants. Pour cela, Shimy sera guidée par Shyska, directrice de l'Arborès Elementa, dans l'apprentissage de ses nouvelles facultés. Hélas, tous ne souhaitent pas la disparition du "Néant" ; des survivants Galinas dirigés par le maléfique Papatoès ne voient pas d'un bon œil l'arrivée de cette humaine étrangère qui risque de ruiner leurs projets. Mais qu'est véritablement le "Néant"? Quel noir secret renferme-t-il?

     

    Mon avis : Ce 21ème tome m’a définitivement fait renouer avec la série ! J’avais étée très déçue du 19ème tome mais le 20ème m’avait beaucoup plu. Du coup, je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour ce tome. Finalement j’ai revus des personnages que j’appréciais particulièrement sous leurs formes World Without alors qu’on ne les voyais que dans les premiers tomes (notamment Lionfeu pour ceux qui connaissent). Il est très difficile de vous rédiger un avis sans vous révéler le scénario exacte de cette BD. Je vais cependant vous dire qu’il est agréable de revoir certains personnages sous leur forme originelle. J’espère que le peu de choses que je vous ai dit là vous intrigue et vous donne envie de lire la BD. Patrick Sobral a encore réussi à me surprendre!

    Je vais finir en vous disant que pour ceux qui aiment les références à des films, séries, … vous allez être servis dans ce tome (et dans la série en général).

     

    Si vous voulez  avoir toutes les news venez voir sur le site officiel ICI.

     

    Voilà, voilà ! J’attends le prochain tome avec impatience!

     

    Mimi


      


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

    Me revoilà (avec un peu de retard) pour un article sur un film d’animation de 1996 de Isao Takahana : Le tombeau des lucioles. A vrai dire je veux voir ce film depuis que j’ai vu le DVD dans un placard chez moi. Comme j’étais jeune (je devais avoir 8 ans je pense), mes parents ont refusé que je le regarde car ils pensaient que ça allait me choquer.

    Aujourd’hui à 18 ans presque 19 je suis retombée sur ce DVD et ai décidé de le regarder. Du coup je vais vous parler un peu de ce film.

     

    Pour tout vous dire j’ai finalement compris pourquoi mes parents ne voulaient pas que je le regarde. Le film seLe tombeau des lucioles - Isao Takahana déroule durant la seconde guerre mondiale au Japon. Du coup, on y voit des scènes de bombardement, des cadavres et la vie avec les rationnements notamment.

    Le film commence avec un constat du personnage principal : Je suis mort. Cela donne déjà froid dans le dos mais bon… Dans certaines tragédies on apprend le dénouement de l’histoire au début alors je me suis dit que c’était peut être pareil. Après cela, on découvre la vie du personnage à partir du moment où elle a basculée : Lors d’un bombardement, sa mère n’est pas parvenue à s’abriter. Elle est donc gravement blessée et le personnage et sa sœur sont contraints d’aller vivre chez une tante. Je vous laisse là d’un point de vue résumé : autant que vous découvrirez l’histoire par vous même!

     

    Mon avis:

     

    Ce film est difficile car on y voit la dégradation des conditions de vie des populations. De l’autre côté, on voit la petite sœur de notre “héro” qui continue à sourire malgré le manque de nourriture et la perte de tout. Dans la majorité des situations traversées, elle semble toujours trouver un côté positif. Au fur et à mesure on voit le comportement des personnages changer, leurs conditions de vie se dégrader,... On les voit perdre peu à peu espoir de retrouver un jour une vie meilleure. Des maladies s’installent, les personnages en viennent à des extrémités auxquelles ils ne seraient venus au début du film pendant que les violences de la guerre continuent. Ils ne parviennent plus à se nourrir ni à se soigner. La guerre se termine mais rien ne s’arrange : la faim persiste, le désespoir de la perte de la guerre et de certains proche s’installe.

    On aura regardé tout le film pour voir une famille détruite par la guerre à l’image d’une Nation. On aura vu la douleur des personnages et leurs effort pour rester optimistes. On aura vu l’horreur de la guerre, non pas du côté des soldats mais de celui des populations.

     

    Finalement ce film est très réaliste et permet de comprendre les conditions de vie pendant la guerre au Japon mais aussi dans le monde : elles sont les mêmes dans un grand nombre de pays en guerre.

     

    Tout ça pour vous dire que je ne regrette nullement d’avoir regardé ce film malgré sa difficulté. Cependant j’aurais vraiment dû le regarder à un autre moment (pas un soir seule dans mon appartement comme je l’ai fait).

     

    Et vous? L'avez vous vu?

     

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

    Me revoilà pour un nouvel article livresque sur la trilogie : Soeurs sorcières.

     

    Soeurs sorcières - Jessica SpotswoodRésumé : Vers l'aube du XXe siècle, trois soeurs atteindront l'âge de décision, toutes les trois sorcières. L'une d'elles, qui aura reçu le don de manipuler la pensée des autres, sera la plus puissante sorcière de tous les temps....

    Cette prophétie dit autre chose encore, bien pire à mes yeux, mais je préfère ne pas tout écrire dans ces pages, de crainte qu'elles ne tombent en de mauvaises mains.

     

    Mon avis : Le premier tome m’a été offert parce que je trouvais la couverture jolie mais aussi à cause du mystère qui transparaissait du résumé. Au début de ma lecture j’ai eu un peu de mal à partir dans l’histoire le temps que le contexte s’installe. J’y ai découvert une société patriarcale avec un ordre (celui des frères) qui contrôle tout. Dans cette société les sorcières sont chassées et emprisonnées. Elles sont donc contraintes à cacher leurs pouvoirs. Après avoir compris le monde dans lequel se déroulait l’histoire, j’ai pu profiter pleinement de l’histoire. On y découvre serments, amour, complots, rivalités et surtout secrets. Je trouve que les personnalités présentées sont très complètes ce qui nous permet de s’identifier plus facilement aux personnages. A la fin du premier tome, j’ai cru que l’histoire était définitivement finie. J’ai trouvé cette fin vraiment pourrie! Je déteste avoir l’impression que c’est fini sans l’être et j’étais vraiment frustrée. Un ou deux ans après je suis tombée sur le deuxième tome alors que je cherchais une nouvelle lecture. Je l’ai acheté et l’ai lu très rapidement : quel bonheur de découvrir que ce n'était effectivement pas fini! A la fin du tome je suis restée encore une fois frustrée de ne pas pouvoir lire la suite mais vite consolée car cette fois je savais qu’il y aurait un dernier tome… et il ne m’a pas déçue! J’étais persuadée de connaître la fin depuis le début de ma lecture et…. je me suis lamentablement trompée!

    Tout ça pour vous dire que je conseil cette trilogie qui bien qu’étant septique au début m’a beaucoup plu. Au passage je précise qu’elle peut paraître un peu sombre mais bon...moi ça m’a gênée.

     

    Et vous? Quelle est votre lecture du moment?

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

     

    Me revoilà à nouveau pour un article littérature. Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai lu dans le cadre de mes cours en première : La nuit des temps de Barjavel. Nous devions le lire dans le cadre d’études d’utopies et de dystopies. C’est d’ailleurs sur un extrait de ce roman que j’ai fait mon oral de français au BAC ( j’ai eu 14) !

     

    La nuit des temps - René Barjavel

    Résumé: Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace…

    Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? "La nuit des temps", c'est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d'amour passionné.

    Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d'Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

     

    Mon avis: Dans mon lycée, nous étions la seule classe à lire ce roman pour préparer le BAC et personne ne comprenais trop comment nous pourrions présenter un livre de science fiction à notre examinateur. Du coup, nous étions tous un peu méfiants quand à ce livre. Le truc c’est que quand je l’ai commencé ma méfiance est vite partie! On commençait par découvrir Simon, le personnage principal du roman. C’est sous son point de vu que se passent la majorité des scènes du roman. Personnellement j’ai eu tendance à m’attacher aux personnages très rapidement. En plus, il y a beaucoup de données scientifiques dans ce livre ce qui pour des élèves de S était très positif. Je ne dis évidemment pas que si vous n’avez pas un esprit scientifique vous ne pourrez pas l’apprécier loin de là! Les informations scientifiques données n’ont pas besoin d’être comprises pour comprendre cette histoire. De plus, si vous appréciez les livres avec beaucoup de figures de style et de notions littéraires vous l'apprécierez tout autant! Tout ça pour dire que ce livre m’a emportée. Entre une histoire d’amour extraordinaire au delà du temps, la découverte d’un endroit d’apparence utopique et une part scientifique et de découverte de comportements sociaux on ne peut que suivre le mouvement à la lecture de ce texte. D’ailleurs contrairement à la demande de ma prof j’ai tout lu en une journée! Tout ça pour vous dire que j’ai adoré lire ce roman malgré le fait que ce soit une lecture imposé (comme la totalité de la classe dans laquelle j’étais d’ailleurs).

     

    Et vous? Vous l’avez lu?

     

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

    Aujourd’hui, je vais vous parler d’une BD que j’adore (je dirais même ma préférée) : Princesse Sara. J’ai déjà écris un article où je vous en parlais mais il date un peu et franchement il était pas vraiment tip top. Du coup j’ai décidé de vous réécrire un article à l’occasion de la sortie du 11ème tome et des 10 ans de la série.

     

     

    Cette série scénarisée par Audrey Alwett et dessinée par Nora Moretti fait référence à l’histoire du même nom que certains d’entre vous connaissent sûrement par le biais du célèbre dessin animé. L’histoire initiale est la même : Sara va vivre dans un pensionnat à Londres. Pendant qu’elle y est, son père ruiné, meurt la laissant seule. Elle devient alors la “bonne” du pensionnat et est exploitée par sa directrice. J’avoue que mon résumé est vraiment grossier mais je ne veux pas vous gâcher la découverte de Princesse Sara BD - série et tome 11l’histoire si vous ne la connaissez pas déjà.

     

    L’originalité de l’histoire dans cette BD commence véritablement à partir du tome 5. En effet, on y découvre une Sara adulte qui retourne aux indes. Là encore j’ai envie de vous dire tellement de choses sur l’histoire mais ça vous ferait des spoilers et ce n’est pas le but de cet article non? Du coup je vais juste vous dire qu’on y découvre de nouveaux paysages, des personnages plus ou moins sympathiques et une intrigue qui vous donne envie de continuer à lire ( d’ailleurs j’attendais ce tome avec BEAUCOUP d’impatience).

     

    Je ne vous dis pas que les premiers tomes ne sont pas intéressants… loin de là! Les dessins sont tout simplement magnifiques. Je pourrais acheter ces bandes dessinés seulement pour pouvoir les admirer. Ils sont très détaillés, les traits des personnages sont sublimes, les automates et les robes me font rêver et j’en passe. D’un point de vu couleur on se régale : il y a toutes sortes de couleurs et en particulier des couleurs très lumineuses ce qui, à mon sens, donne un côté féerique aux BD.  Et puis cette histoire est toujours plaisante à lire et relire!



    Mon avis sur ce onzième tome:

     

    ATTENTION SPOILERS!!!!

     

    Pour tout vous dire je suis assez partagée sur ce tome. Les dessins sont toujours aussi magnifiques même s’il y a moins dPrincesse Sara BD - série et tome 11e belles robes qu’à l’accoutumée mais ça avait été le cas lors des quelques tomes dans lesquels tout le monde la croit pauvre. Côté histoire l’intrigue avance peu mais on découvre l’attachement des personnages à Sara ( en particulier sa “meilleure ennemie” Lavina). Du côté de Sara la situation à bord du sous-marin de Larcan ne se débloque que sur la fin de ce tome tandis que l’auteure nous laisse encore une fois sur une situation affreuse. Finalement au delà de la frustration que la fin m’a causée ce n’est pas pour ça que mon avis est mitigé. Après une petite réflexion j’ai fini par comprendre ce qui me mettait mal à l’aise à la lecture : on y voit Sara, celle que je voyais comme une éternelle optimiste perdre tout espoir.

     

    Si je devais faire une conclusion sur mon avis ce serait simple : il m’a mise mal à l’aise et frustrée mais au fond je l’ai encore une fois beaucoup apprécié puisque je l’ai lu en 10 minutes ( la durée du trajet pour aller de la librairie à chez moi). Du coup je vais définitivement acheter le prochain tome quand il sortira. Je compte bien connaître le sort de James!



    Si vous voulez savoir ce qui est arrivé à James ou découvrir les aventures de Sara allez acheter ces BD! En plus dans certaines librairies on peut avoir des autocollants pour fêter les 10 ans de la série (pas là où je suis allée malheureusement).

     

    Mimi


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique