• Salut tout le monde !

     

    Cette fois-ci me voici pour un article sur un bar dans lequel je passe la plupart de mes soirées actuellement : le Crossroad café (à Angoulins). C’est un ami qui me l’a fait découvrir et je crois que je deviens même une habituée ( ce qui est vraiment un exploit comme je sors très rarement). C’est un endroit où vous pourrez de fauteuils confortables, diverses boissons ou encore de quoi grignoter. Sachez également qu’il y a régulièrement des concerts et que tout le monde y est très sympa.

    Bon comme ça c’est pas très précis donc comme d’hab je vais développer un peu ! C’est pas juste en vous disant ça que vous allez comprendre pourquoi j’aime cet endroit !

     

    D’abord les fauteuils… Ça peut vous paraître vraiment idiot comme raison mais un canapé confortable non seulement c’est bien pour se sentir à l’aise mais en plus ça donne un petit côté “je suis comme chez moi”. Dès la première fois que je suis venue j’ai eu cette impression de convivialité : des personnes assises sur des fauteuils et canapés en train de discuter avec cette possibilité ou non de rencontrer de nouvelles personnes selon l’envie. Il faut avouer aussi que le jour où j’aurais mon propre chez moi je voudrais probablement le même canapé : plus confortable je ne connais pas ! Je pense même que je pourrais y faire une petite sieste. Tout ça dans un vaste espace ( donc on n'est pas les uns sur les autres) donne un endroit très agréable.

    Ensuite les consommations : vous me direz dans un bar c’est normal de pouvoir boire un verre. Effectivement mais les bières et autres alcools proposés sont nombreux. Je ne pourrais malheureusement pas vous décrire tel ou tel alcool vendu parce que je ne suis pas une grande consommatrice. Cependant une chose que j’apprécie vraiment est de pouvoir commander une boisson sans alcool ( pas nombreuses) sans être regardée de travers où subir une remarque. Il y a beaucoup d’endroits où j’ai eu l’impression d’être une bête curieuse en demandant un soda. Ici ce n’est pas le cas. Si vous souhaitez prendre du sans alcool personne ne vous en tiendra rigueur et ça c’est vraiment agréable !

    Côté nourriture c’est pas très varié mais rien d’anormal : c’est un bar et non un snack. Ça reste très agréable de se dire que si on a faim ( ou que comme certains on a encore pas pris le temps d’avaler quelque chose avant de venir) on pourra grignoter sur place. Pour ça il y a des hot-dogs ou des nachos. Ne me demandez pas si c’est bon pour le coup je n’ai pas encore tenté mais mes amis ont mangé tout ça avec entrain !

    Autre chose qui fait de cet endroit mon nouveau repère : les concerts ! Jusqu’à maintenant j’ai apprécié chacun de ceux auxquels j’ai pu assister. Les styles musicaux sont relativement variés, les groupes plus ou moins connus et l’ambiance est au rendez-vous. Que demander de plus ? La gratuité ? Pas de soucis ! Il y a le choix : concerts payants (5€ pour ceux auxquels je suis allée) ou gratuits. Franchement boire un verre (ou plus) devant un concert c’est quand même sacrément bien non ? Au-delà des concert j’ai vu à l’affiche des karaokés, soirées dansantes ou encore soirée clim (quand il fait chaud c’est probablement le meilleur argument au monde).

     

    Si avec tout ça je n’ai pas réussi à vous convaincre d’y faire un tour sachez que tout le personnel y est très sympa et accessible. Autre point positif : il y a des personnes de tout âge ! J’ai pu y voir des enfants (accompagnés bien sûr) comme des retraités,... Autant vous dire que tout le monde s’y retrouve !

     

    Cet endroit vous tente ? La page Facebook est ICI et Instagram LA !

     

    J’espère que cet article vous aura plu.

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde !

     

    Me revoilà pour un article sur un roman que j’ai acheté à sa sortie mais que je n’avais toujours pas pris le temps de lire : Princesse incognito de Connie Glynn. Ce livre et le premier de Rosewood chronicles publié chez Casterman.

     

    Princesse incognito - Connie GlynnRésumé : Lottie Pumpkin, jeune fille d’origine modeste, rêve de devenir une princesse. Grâce à une bourse, elle va réaliser son vœu et intégrer la prestigieuse école de Rosewood.

    Ellie Wolf, princesse de Maradova, rêve, elle, de passer inaperçue. Elle aussi a hâte de rejoindre Rosewood… mais pour échapper à ses devoirs royaux.

    Quand le hasard place Lottie et Ellie dans le même dortoir, c’est l’occasion idéale pour réaliser leur souhait le plus cher… en échangeant leurs identités.

    Mais à Rosewood, si tout semble merveilleux en apparence, chaque jour est un piège et chaque recoin dissimule un ennemi…

     

    Mon avis : Ici c’est encore une fois la couverture qui m’a attiré en premier. Cette simple image m’a emportée dans une histoire … royale. Puis j’ai lu le résumé et les quelques premiers avis et je me suis dit : “Pourquoi pas ? “. A sa sortie je me suis donc empressée d’aller l’acheter. Malheureusement j’ai été très occupée et c’est seulement il y a quelques jours que j’ai eu le temps de le lire. Il m’aura fallu à peine 24 heures pour lire ce premier tome. L’histoire est tout simplement addictive. Tout d’abord c’est Lottie qui m’a interpelée : une jeune fille qui rêve de devenir une princesse. Je pense que la grande majorité des petites filles de la Terre peuvent s’y identifier. Qui n’a jamais rêvé d’être princesse ? Lottie c’est un peu toute ces filles. Lottie c’est une bosseuse qui ne recule devant rien pour réaliser ses rêves. A côté de ça sa camarade de chambre est l’exact opposé de la façon dont on peut imaginer une princesse. D’abord on se dit qu’elle semble en pleine crise d’adolescence. Cependant on découvre peu à peu un personnage beaucoup plus complexe que cela. Se mêle à cette histoire de conte de fées une intrigue qui nous plonge dans les coulisses du pouvoir. Autant vous dire qu’on a pas le temps de s’ennuyer ! Je ne vous en dis pas plus sinon je risque de vous “spoiler” l’histoire.

    En sommes ce roman est un conte de fées moderne mêlant amitié, intrigues et pourquoi pas un peu d’amour ? Si vous voulez une lecture rafraîchissante et pas prise de tête foncez !

     

    Pour ma part je compte bien me procurer le second tome à sa sortie ! Et vous ? Vous l’avez lu ? Vous en pensez quoi ?

     

    Mimi





    votre commentaire
  • Salut tout le monde !

     

    Me revoilà pour vous parler d’un roman publié aux édition PKJ (pocket jeunesse) : Je n’ai pas trahi de Frédéric Couderc. Encore une fois, j’ai acheté ce roman dans la librairie Les Rebelles Ordinaires. D’ailleurs ils ont créé depuis peu une carte de fidélité : cool non ? Mais revenons au livre dont je vais vous parler ici ! Si je vous dit que j’en ai appris beaucoup sur la Corse pendant la seconde guerre mondiale ça ne vous aide pas trop pas vrai ? Je vous laisse lire le résumé et mon avis j’espère qu’ils vous éclaireront !

     

    Résumé : Une enquête palpitante qui alterne récits de Résistance et vendetta moderne.

    Luna, seize ans, vient d'emménager à Ajaccio où sa mère a décidé de refaire sa vie. Seule comme jamais, elle se plonge dans les études et décide de préparer le Concours national de la résistance. En remontant le fil de l'Histoire, elle découvre le sort méconnu des Juifs de Corse. Ce qui n'était pour elle qu'un devoir de classe lui permet, contre toute attente, de lever un lourd secret familial. Son destin de lycéenne d'aujourd'hui se mêle à celui de Salomon, jeune résistant d'hier, au gré d'une vendetta sans limites et sans âge.

     

    Mon avis : Comme pour beaucoup de romans, c’est d’abord la couverture qui m’a attirée ici : elle m’a fait penser à ces vieilles photos en noir et blanc qu’on retrouve dans les albums photos. Le titre ensuite… Pourquoi clamer ne pas avoir trahi ainsi ? Quelle histoire se cachait derrière ? En lisant le résumé je me suis dit : “Pourquoi pas ? Je commence à le lire ici et s’il me plait je l’achète pour le finir.”.  Dès la lecture de l’épigraphe (vous savez ces quelques mots au début d’un livre) j’ai appris des choses : au lycée on parle de la déportation pendant la seconde guerre mondiale mais je n’avais jamais entendu parler de la situation en Corse à l’époque. La suite m’a tout autant emportée : l'alternance entre le présent et le passé donne du rythme au texte. On y découvre deux époques à la fois radicalement différentes et étonnamment semblables. Les événements passés et présents ne semblent tout d’abord pas liés et pourtant … Au fur et à mesure on découvre l’histoire de la Corse durant la seconde guerre mondiale à travers les yeux de nos personnages principaux.

    En bref, une histoire où se mêlent histoire, aventure et une bonne dose de secrets. De quoi passer un bon moment tout en apprenant !

     

    Et vous ? Ca vous tente ?

     

    Mimi

     


    votre commentaire
  • Salut tout le monde !



    Comme certains le sauront probablement, j’avais déjà écrit un article pour cette session à la place de celui sur la connerie. Du coup, il était déjà prêt ! Je vous laisse le découvrir tout de suite.


    Je pensais donc vous parler de ma recette du moment. Elle est plutôt simple en fait : pour la faire, il vous faut de la salade (iceberg ou sucrine de préférence), des lardons, des oignons et un œuf par personne.


    Bon la salade vous la laissez comme ça vous la disposez juste dans les assiettes (pensez à la laver quand même les asticots et autres créatures ne font pas parti de la recette).

    Ensuite, vous mettez les lardons dans une poêle et vous les laissez cuire doucement.

    Pendant ce temps, coupez les oignons. Pour ce faire, il existe forcément tout un tas de techniques. Si vous êtes du genre les oignons, c’est du vent coupez les tranquillement on vous dira rien, mais ne venez pas vous plaindre quand vous aurez versé toutes les larmes de votre corps. Et par pitié évitez de vous frotter les yeux ! Oui, j’ai testé…. Et c’est quelque peu douloureux… Après vous pouvez toujours essayer de les couper sous l’eau mais perso, je vois pas ce que ça apporte. Je préfère l’option masque. Certes, vous passez pour un monstre bizarre qui coupe des oignons, mais au moins ça marche plutôt bien. Et puis si quelqu’un vient sonner à votre porte, il ne vous reste qu’à vous laver les mains et penser à l’enlever. Votre visiteur ne pensera pas que vous êtes tristes de le voir (évidemment, si vous cherchez à lui montrer que vous ne voulez pas le voir coupez les oignons et frottez vous les yeux avant d’ouvrir).

    Après avoir coupé les oignons, mettez-les avec les lardons dans la poêle, ça leur donnera meilleur goût. Laissez les dorer selon votre goût.

    Pendant ce temps, mettez un œuf par personne dans une casserole d’eau bouillante environ 6 minutes pour faire un œuf mollet.

    Mettez les lardons et les oignons sur la salade et posez l’oeuf (sans sa coquille au dessus). Coupez-le en deux et vous pouvez servir !

    Si vous n’aimez aucun de ces ingrédients, je suis désolée cette recette n’est pas pour vous. Sinon essayez et dites moi ce que vous en pensez !

    Et vous, c’est quoi votre recette du moment ?

     

    Pensez à passer voir les articles des autres participants :

     

    Nyeh :
    EklaBugs #47 - Pluie de sel sur nos estomacs

    Eyael_:
    Projet Eklabugs : Tu es ce que tu manges



    Mimi


    3 commentaires
  • Salut tout le monde !

     

    Me revoilà pour un nouvel article littéraire sur un livre publié aux éditions Auzou : Twister de Juliet Forrest. Ça faisait un petit moment que ce livre me tentait mais impossible de le trouver dans le commerce malheureusement (en tout cas pas dans les librairies dans lesquelles je suis allée). Finalement, c’est par hasard que je suis tombée dessus. Je venais de découvrir une certaine librairie (je vous en parlais ICI) et j’ai décidé d’acheter un nouveau livre. En regardant dans les rayonnages qu’est-ce que je trouve ? Ce fameux livre ! Autant vous dire que j’étais folle de joie ! Bon, j’arrête de vous parler de ma petite vie pour entamer le sujet qui vous intéresse vraiment : le roman.

     

    Twister - Juliet ForrestRésumé : Quand la magie tourbillonne, le danger se rapproche…


    C’est l’histoire de Twister, une fille-tornade, courageuse et libre, d’une sorcière qui vit dans les bois, d’un collier qui peut vous changer en loup, en orage ou en rivière déchaînée, et d’un être maléfique qui ne reculera devant rien pour s’emparer du bijou enchanté.

    Sorcellerie et périls hantent ces pages. Suivez Twister si vous l’osez…

     



    Mon avis : Une histoire, attendrissante, magique mais tellement cruelle. Écrits selon le point de vu d’une petite fille née au cœur d’une tempête, une petite tornade en somme, ce roman est une bouffée d’air frais au cœur de notre monde de brute. Quoi de mieux que suivre une enfant prête à tout pour retrouver son père quitte à en mourir ? Une enfant qui cherche désespérément le bonheur pour ses proches ? Ce récit est une histoire d’amitié, d’amour et de magie. C’est la victoire d’une fille intelligente face au harcèlement, la mort et la détresse. Sincèrement, en lisant Twister, j’ai ri, j’ai pleuré, mais jamais je n’ai eu l’impression de quitter ce monde d’enfant. J’ai vu la cruauté face à la différence, le deuil et une violence monstrueuse tout contrastés par les descriptions du monde. J’ai suivi une petite boule d’énergie et son chien sur la Colline de la Fumée noire pour chasser les lapins, au cœur d’une forêt inquiétante pour y rencontrer une sorcière, et même dans la mort. Tout ça pour vous dire que j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir dans ma lecture et que je vous conseille vraiment ce roman.



    Et vous ? Vous l’avez lu ?

     

    Mimi


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires