• Eklabugs # 41 : Souvenirs, souvenirs ...

    Salut tout le monde!

     

    Actuellement je me déteste car je viens de supprimer mon article par mégarde alors que j'avais presque fini de le rédiger. Du coup je vais essayer de le réécrire…

    Je vous disais donc que j'étais absolument désolé pour mon absence. Je ne publie plus rien, n'ai pas lu les articles de la dernière session des eklabugs et encore moins répondu aux commentaire sur mon article. J'espère que vous m'en excuserai et vous promet d'essayer d'être plus active dès que j'aurais fini mes partiels. Vous vous demanderez sûrement pourquoi si je suis si occupée j'écris cet article. La raison est simple : j'ai beaucoup réfléchi au sujet et ça m'embêterai franchement de ne pas écrire à son propos. En plus j'ai matière à parler.

    Comme je vous expliquait dans l'article que vous ne lirez jamais (non je ne suis pas du tout énervée contre moi même) j'ai logé quelques semaines chez une cousine lors d'un de mes stages et nous avons beaucoup parlé de nos souvenirs. C'est impressionnant les effets que peuvent avoir les souvenirs non? J'ai eu envie de pleurer, de rire par moment. A la simple évocation de souvenirs des effets physiques se montrent. Parfois les souvenirs aident à avancer ou alors ils nous poussent à regarder vers le passé. Certains nous terrifient aussi mais ce sont eux qui nous construisent tels qu'on est. On aimerait bien revenir dans le passé, revivre certains moments en en profitant vraiment car nous saurions que c'est la dernière fois qu'on vis ça, qu'on voit les personnes. Il y a tant de moments que je voudrait réécrire mais ce n'est pas possible et finalement c'est bien. Si nous vivions les évènements en sachant que c'est la dernière fois on n'en profiterait sans doute pas vraiment non? (J'ai un peu l'impression de réécrire mon article de la 39 ème session là…) 

    Dans mes conversations avec ma cousine on a parlé d'un cousin qui vit à Londres ( j'ai toute une branche de ma famille qui est anglaise) que je n'avais pas  vu depuis 13 ans : le Noël que j'aurais parfois aimé revivre en sachant ce qui allait suivre d'ailleurs. On a aussi parlé de certains cousins éloignés avec qui je me suis toujours sentie proche que pour certains je n'avais pas vu depuis 5 ou 10 ans. Dans ma première version de l'article je vous disais que j'avais dû faire une pose dans l'écriture puisqu'on avait sonné à ma porte. Et devinez quoi? A la porte il y avait certains de ces fameux cousins. Alors j'étais au courant qu'ils étaient en là mais ils devaient appeler mon père s'ils avaient la possibilité de passer. Et voilà que j'ouvre la porte et que je me retrouve en face d'eux. Pour moi c'était facile de savoir qui était qui. Mais après avoir dit bonjour à tout ce petit monde ma sœur m'a fait : " Tu peux me dire qui est qui? Je me souviens plus?". Sur le coup je lui ai bien rit au nez : pour moi c'était une évidence. Dans ma tête les années se sont effacées, j'avais l'impression que c'était hier que j'apprenais mon premier mot d'anglais ou  qu'on parlait du brevet. Directement on c'est mis à parler comme si on reprenait une conversation où elle c'était arrêtée. C'était normal, naturel. Pour ma sœur ça n'a pas été le cas. D'ailleurs je ne suis même pas sûre qu'elle ai ouvert la bouche pendant qu'ils étaient là. Ce qui m'emmène à autre chose à propos des souvenirs : ils n'ont pas vraiment la même importance selon les personnes. Et ils sont aussi sacrément subjectifs aussi non? Je ne voyais pas la même chose avec mes yeux d'enfant que mes parents par exemple. Les souvenirs de sapins gigantesques seraient probablement réduits à néant aujourd'hui si je les revivait.

    Une chose est sûre : ce sont mes souvenirs qui m'ont permis de devenir celle que je suis aujourd'hui et ils ont une importance non négligeable pour moi. Au début de cet article j'avais seulement prévu de vous parler de certains de mes souvenirs de Noël. J'étais même prête à aller chercher une rédaction que j'avais fait en 3ème sur le sujet et vous le recopier ici. Mais finalement cet article et probablement mieux, plus spontané. Et les souvenirs ne sont ils pas des constructions spontanées de l'esprit? On les enjolivent ou pas mais ils restent souvent là.

    Voilà pour mon article de cette 41ème session des eklabugs. Maintenant je vais retourner à ma scintigraphie osseuse (très intéressant pas vrai?) J'espère que cet article vous aura plu et que je reviendrait ici au plus vite. En attendant je vous laisse avec une chanson qui m'a fait resurgir beaucoup de souvenirs et puis les articles des autres participants. Allez les lires! (Moi je les lirai promis mais après ceux de la session précédente évidement).

     

     Eyael_  :
    Projet Eklabugs : Souviens-moi l'été dernier

    GR12 :
    Ah, le bon vieux temps !

    ChtiteFourmi :
    [Projet #Eklabugs] Les souvenirs

     

    Mimi

    « Eklabugs # 40 : Philosophie de la responsabilitéPourquoi l'anatomie et moi ça fait deux »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 00:46

    Ben dis donc c'est pas cool ce qui t'es arrivé là surtout qu'en plus ton temps est précieux. Comme tu dis, ton article est sans doute plus spontané ainsi mais quand même... je compatis. Oui, les souvenirs sont subjectifs et comme je l'ai expliqué dans le mien surtout lorsque l'on est enfant puisqu'on perçoit à son échelle et aussi avec son mode de compréhension. Et si les souvenirs ne sont pas revisités (ce qui les modifie à chaque fois), quand ils nous reviennent tout bruts depuis l'enfance c'est souvent un grand contraste avec ce qu'il en est actuellement ou même confrontés à ceux des autres participants qui les auront peut-être revisités depuis et actualisés. Et puis comme tu dis, suivant l'état d'esprit de chacun, un souvenir étant constitué de points de repères que le cerveau complète, on se retrouve avec de sacrés différences, l'un prêtera plus attention aux parfums, aux couleurs, l'autres plus aux paroles, aux actes, aux objets présents... Les souvenirs n'ont rien de fiables mais le revers de la médaille est que l'on peut améliorer des souvenirs pour se sentir mieux et se libérer de traumas. Perso, je ne suis pas très portée sur les souvenirs, cela m'empêche d'avancer en général (je parle ici de nostalgie).

      • Lundi 7 Janvier à 12:04

        C'est quand même un peu de ma faute : si j'avais pas oublié de sauvegarder ce ne serait pas arrivé. On revient au thème de la session dernière là non? Je n'ai pas encore lu ton article (j'avoue je lis les tiens toujours à la fin) mais il est vrai qu'on modifie toujours les souvenirs : on les modifie inconsciemment dans un sens ou dans l'autre : un souvenir positif sera probablement amélioré et négatif rendu encore plus négatif. Pour ma part les souvenirs sont très importants pour moi. Ce sont eux qui m'ont construite et qui me permettent bien souvent d'avancer et de ne pas faire les mêmes erreurs que dans le passé. Enfin j'aimerai parfois en oublier certains….

        Merci pour ton commentaire! 

    2
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 07:56

    Bonjour
    Tout d'abord bon courage pour tes partiels, 
    Concernant ton article je ne sais pas comment était l'initial mais celui-ci est très bien. Je te rejoins sur le fait de vouloir revivre certains souvenirs passés, j'aimerai personnellement en revivre avec des personnes que j'aimerai de nouveau serrer dans mes bras (ainsi va la vie) mais surtout ces souvenirs nous aident à ne pas refaire les mêmes erreurs et nous aident effectivement à nous construire

      • Lundi 7 Janvier à 12:06

        Merci beaucoup (pour ton commentaire et ton encouragement)

        A vrai dire je pense que celui-ci est mieux que l'original puisqu'il n'y a pas d'interruption dans ma rédaction comme dans l'original.

    3
    Dimanche 6 Janvier à 13:28

    Pour les souvenirs qui reviennent quand quelqu'un t'en parles, cela arrive et parfois fait rire, pleurer, une fois ma sœur m'a rappeler un souvenir, ce qui m'en a fait remonter un autres et on peut passer longtemps à se remémorer nos anciens souvenirs commun, pareil avec mes pites, ce que je veut dire, c'est que les souvenirs, c'est assez mystérieux, un coup tu t'en rappelles plus et un autres coups tu t'en rappelles.Et on a tous envie de revivre de bons souvenirs pour revoir des personnes qui ne sont plus là ou plus de ce monde, cela m'arrive et comme tu l'a dit dans ton article cela t'arrive aussi, j'ai trouvé ton article très bien, la chanson que tu as mis à la fin m'a rappeler des moments assez dure niveau sentimentale et cette remonter m'a fait verser quelque larme, ce que je fais quand je repense à des personnes qui ne sont plus de ce monde.

    Super article

    GR12

      • Lundi 7 Janvier à 12:08

        Merci pour ton commentaire!

        J'avoue que j'ai mis cette chanson parce que je m'y suis identifiée : j'ai eu l'impression que "l'histoire" racontée était la mienne. Visiblement les voitures ont une influence sur nos souvenirs XD. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :