• Salut tout le monde!

     

    Me revoilà pour un nouvel article livresque sur la trilogie : Soeurs sorcières.

     

    Soeurs sorcières - Jessica SpotswoodRésumé : Vers l'aube du XXe siècle, trois soeurs atteindront l'âge de décision, toutes les trois sorcières. L'une d'elles, qui aura reçu le don de manipuler la pensée des autres, sera la plus puissante sorcière de tous les temps....

    Cette prophétie dit autre chose encore, bien pire à mes yeux, mais je préfère ne pas tout écrire dans ces pages, de crainte qu'elles ne tombent en de mauvaises mains.

     

    Mon avis : Le premier tome m’a été offert parce que je trouvais la couverture jolie mais aussi à cause du mystère qui transparaissait du résumé. Au début de ma lecture j’ai eu un peu de mal à partir dans l’histoire le temps que le contexte s’installe. J’y ai découvert une société patriarcale avec un ordre (celui des frères) qui contrôle tout. Dans cette société les sorcières sont chassées et emprisonnées. Elles sont donc contraintes à cacher leurs pouvoirs. Après avoir compris le monde dans lequel se déroulait l’histoire, j’ai pu profiter pleinement de l’histoire. On y découvre serments, amour, complots, rivalités et surtout secrets. Je trouve que les personnalités présentées sont très complètes ce qui nous permet de s’identifier plus facilement aux personnages. A la fin du premier tome, j’ai cru que l’histoire était définitivement finie. J’ai trouvé cette fin vraiment pourrie! Je déteste avoir l’impression que c’est fini sans l’être et j’étais vraiment frustrée. Un ou deux ans après je suis tombée sur le deuxième tome alors que je cherchais une nouvelle lecture. Je l’ai acheté et l’ai lu très rapidement : quel bonheur de découvrir que ce n'était effectivement pas fini! A la fin du tome je suis restée encore une fois frustrée de ne pas pouvoir lire la suite mais vite consolée car cette fois je savais qu’il y aurait un dernier tome… et il ne m’a pas déçue! J’étais persuadée de connaître la fin depuis le début de ma lecture et…. je me suis lamentablement trompée!

    Tout ça pour vous dire que je conseil cette trilogie qui bien qu’étant septique au début m’a beaucoup plu. Au passage je précise qu’elle peut paraître un peu sombre mais bon...moi ça m’a gênée.

     

    Et vous? Quelle est votre lecture du moment?

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

    Je suis actuellement en stage de radio dans un centre hospitalier. Du coup me revoilà pour un article sur mon futur métier et ma formation: le métier de manipulateur radio.

     

     

    C’est quoi au juste un manipulateur radio?

     

     

    Selon l’Onisep,” le manipulateur en électroradiologie effectue des examens d'imagerie médicale. Spécialiste des scanners, des radios et des échographies, il participe aux diagnostics et traite, grâce à la radiothérapie, des maladies comme le cancer.”

     

    Pour ma part je ne trouve pas cette définition très précise donc je vais la compléter. Tout d’abord le manipulateur radio est bien la personne qui effectue les radios et scanners ( et non le radiologue ou l’infirmière comme beaucoup semblent le croire). Cependant, il est également habilité à faire des IRM, des examens de médecine nucléaire (comme la scintigraphie) ou à faire de l’imagerie vasculaire (avec le radiologue). Comme dit également dans cette définition c’est le manipulateur qui s’occupe des patients en radiothérapie. Cependant, la formation de manipulateur radio ne permet de faire passer des échographies : c’est le rôle du radiologue. Le diagnostic ne doit pas non plus être donné par ce professionnel : il participe au diagnostic mais c’est au radiologue de le faire.

     

     

    La formation de manip

     

    Pour devenir manipulateur radio il faut passer par une formation de 3 ans. Il en existe deux types : le DE (diplôme d’état) et le DTS IMRT ( la formation que je suit ). Pour entrer dans une de ces écoles il faut avoir fait un BAC ST2S, S ou STL. Depuis quelques années, cette formation à un grade de licence.

     

    Lors de la formation, nous apprenons à nous servir des appareils que nous devrons utiliser dans notre futur métier, comment ils fonctionnent et comment positionner un patient en fonction de la zone à explorer. Cependant ce n’est pas tout. Nous avons également des cours d’anatomie, de physiologie, de pharmacologie, de physique, d’anglais, de psychologie et j’en passe. Pour tout vous dire le programme et dense!

     

    A côté des cours nous sommes envoyés en stage pour apprendre le métier en condition réelles. Pour ma part j’ai été 7 semaines en stage de radio et 7 semaines en stage de soin lors de ma première année. Vous vous demandez sûrement pourquoi aller en stage de soin alors que ce n’est pas franchement ce pourquoi je suis entrée dans cette formation… Je vous explique : un manipulateur radio doit être capable de “piquer” un patient car c’est lui qui pose la perfusion nécessaire pour certains examens. Ces stages sont également très utile pour comprendre le fonctionnement dans les services et être capable de gérer certaines situations. Nous avons donc également des cours de “techniques de soins”.

     

     

    Débouchés et salaire

     

     

    D’un point de vu débouchés vous vous doutez qu’il y a manipulateur radio mais ce n’est pas tout. En effet, je vous disais plus haut que le manipulateur n’étais pas autorisé à faire des échographies. Cependant, certains d’entre eux peuvent, avec prévision de collaboration avec un radiologue, en effectuer à condition d’avoir fait deux ans d’études supplémentaires.  De plus, après quelques années supplémentaires le métier de dosimétriste est également accessible.

     

    Du côté salaire pour un débutant il varie entre 1480 et 1999€ (selon l'Étudiant) en fonction du lieu où le métier est exercé (privé ou publique et région). En réalité le salaire peut monter au dessus de 1999 € dans le privé. Cela dépend du lieu par exemple (un endroit peu attractif payera plus cher par exemple).

     

    J’espère que cet article vous aura plus et que vous aurez appris des choses. Si vous avez des question (et que je connais la réponse) je vous répondrai avec plaisir.

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

     

    Me revoilà à nouveau pour un article littérature. Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai lu dans le cadre de mes cours en première : La nuit des temps de Barjavel. Nous devions le lire dans le cadre d’études d’utopies et de dystopies. C’est d’ailleurs sur un extrait de ce roman que j’ai fait mon oral de français au BAC ( j’ai eu 14) !

     

    La nuit des temps - René Barjavel

    Résumé: Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace…

    Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? "La nuit des temps", c'est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d'amour passionné.

    Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d'Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires.

     

    Mon avis: Dans mon lycée, nous étions la seule classe à lire ce roman pour préparer le BAC et personne ne comprenais trop comment nous pourrions présenter un livre de science fiction à notre examinateur. Du coup, nous étions tous un peu méfiants quand à ce livre. Le truc c’est que quand je l’ai commencé ma méfiance est vite partie! On commençait par découvrir Simon, le personnage principal du roman. C’est sous son point de vu que se passent la majorité des scènes du roman. Personnellement j’ai eu tendance à m’attacher aux personnages très rapidement. En plus, il y a beaucoup de données scientifiques dans ce livre ce qui pour des élèves de S était très positif. Je ne dis évidemment pas que si vous n’avez pas un esprit scientifique vous ne pourrez pas l’apprécier loin de là! Les informations scientifiques données n’ont pas besoin d’être comprises pour comprendre cette histoire. De plus, si vous appréciez les livres avec beaucoup de figures de style et de notions littéraires vous l'apprécierez tout autant! Tout ça pour dire que ce livre m’a emportée. Entre une histoire d’amour extraordinaire au delà du temps, la découverte d’un endroit d’apparence utopique et une part scientifique et de découverte de comportements sociaux on ne peut que suivre le mouvement à la lecture de ce texte. D’ailleurs contrairement à la demande de ma prof j’ai tout lu en une journée! Tout ça pour vous dire que j’ai adoré lire ce roman malgré le fait que ce soit une lecture imposé (comme la totalité de la classe dans laquelle j’étais d’ailleurs).

     

    Et vous? Vous l’avez lu?

     

     

    Mimi


    votre commentaire
  • Salut tout le monde!

     

    Me revoilà pour la 38ème session des eklabugs! J'en profite pour vous dire que suite à la 36ème session j'ai publié ( et vais publier ) plus d'articles sur mes lectures dans la partie Culture.

     

    Je vous rappelle vite fait le principe au cas où : plusieurs blogueurs écrivent un article sur un même thème. Les articles seront publiés tous en même temps. Et ce mois-ci le thème est...les cauchemars. J'avoue j'avais voté pour le thème harcèlement scolaire mais bon... rien ne m'empêche d'en parler ici!

     

     

    Quand j'étais petite je faisais régulièrement des cauchemars. Je me réveillais alors en sursaut par ce qu'une sorcière ou un autre être maléfique me courait après,... J'avais toujours une petite baguette magique en plastique (vous savez celles avec une étoile et des strass au bout) et je chassais mes peurs en l'agitant et disant "Cauchemar va t'en" plusieurs fois! Ca marchait plutôt bien comme technique mais bon...J'ai vite arrêté.

     

    Là je vous parle de "mauvais rêve" mais mon pire cauchemar à moi ce n'est pas dans mes rêves qu'il  c'est déroulé: c'est à l'école.

     

     

    Mon pire cauchemar c'est les insultes, les menaces, les violences, les moqueries. C'est la peur d'aller à l'école, la peur que quelque soit ma note au dernier devoir on s'attaque à moi: si elle est trop haute je suis une intello mais si j'ai une note inférieure aux autres on me dit qu'on m'a battue, que je ne suis qu'une idiote. Mon cauchemar c'est les moqueries sur ma taille, sur mes capacités en sport, sur ce que je suis. C'est les violences déguisées pour que personne ne voit rien. Après la peur d'aller à l'école vient la peur de rentrer chez soi et de mentir à ses parents. Je ne compte pas le nombre de fois où je leur ai dit que j'avais passé une super journée, où je ne leur disais pas qu'on m'avait volé mon gâteau à table ou que j'avais encore trouvé une des pages de mon cahier saccagée. Il y a aussi la peur de parler pour ne pas vivre plus de violence. Mon pire cauchemar n'était pas un rêve, c'était la réalité.

     

    Mon cauchemar c’est le sentiment d’être seule face à tous. Oui il n’y a que quelques personnes qui me violentent mais combien y en a t-il qui regardent sans rien dire? Qui quand un professeur demande s’ils ont vu quelque chose disent non? Combien rigolent du mal qu’ils voient. Ils s’en amusent, pour eux ce n’est que quelques plaisanteries sans incidence. Au fond ils n’ont pas l’impression de faire de mal : ce n’est pas eux les harceleurs. Avouons le : ils sont soulagés que ce ne soit pas eux. C’est beaucoup plus facile de regarder, de ne rien dire. S’ils disaient quelque chose il y aurait des répercussions pour eux. Alors ils se taisent.

     

    Finalement mon pire cauchemar c’est le harcèlement mais c’est aussi d’en être sortie et d’avoir vu d’autre subir sans rien faire.  Pas par ce que je ne le voyais pas...simplement par ce que j’avais peur de retourner dans ce cercle vicieux. Après tout ce n’était pas mon problème non? Finalement ça aussi c’est devenu un cauchemar. J’étais lâche. J’avais peur donc je laissais d’autres souffrir alors que je savais très bien ce que ça faisait. Je savais combien il pouvait être difficile de vivre avec soi même quand on vous donnait l’impression d’être moins que rien.

     

    Mon pire cauchemar est un tout : le harcélement, le sentiment d’abandon, la lâcheté et maintenant le souvenir.

     

     

    Voilà la fin de cet article sur le cauchemar. Je sais le sujet n'était pas le harcèlement mais je pense que la rentrée est le meilleur moment pour en parler. De plus ce que j’ai dis est vrai : encore aujourd’hui je considère le harcèlement comme la pire expérience que j’ai vécu, mon pire cauchemar. Alors je sais que ça peut paraître hors sujet et que j’ai déjà parlé de cette expérience douloureuse ici mais ce ne sera jamais assez. J’espère sincèrement que ce nouvel article pourra aider certain à ne pas vivre le même cauchemar et vous rappelle que le harcèlement est puni par la loi.

     

      

    J’arrête là et vous laisse aller voir les articles des autres participants.

     

    GR12
    Eklabugs : Les cauchemars, on en a marre

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Anatomie du cauchemar

    Eriyu
    Eklabugs - Les cauchemars

     

    Article connexe : Le harcèlement

     

    Mimi

     


    6 commentaires
  •  

    Salut tout le monde!

     

    Me revoilà pour un type d'articles que je n'ai pas fait depuis longtemps : un tag. J'ai été taguée par GR12 du blog Dans ma bulle. Je vous préviens dors et déjà que je ne taguerai personne par ce que je ne suis pas douée pour ça et que la rentrée est passée. Si vous voulez le faire n'hésitez pas à me le dire je mettrai un lien vers votre article!

    Voilà donc les questions et … les réponses (accessoirement ça peut être bien)!

     

     As-tu préparé ta tenue de rentrée?

     

    Pour tout dire… pas franchement! J'avais juste pensé porter quelque chose d'un peu plus sophistiqué qu'à mon habitude.

     

    Si oui, à quoi ressemble cette tenue?

     

    Bon c'était non mais je vais quand même vous dire ce que j'ai porté : des baskets en toile bleu pâle, un jean tout ce qu'il y a de plus basique et un tee-shirt gris ( pour la sophistication on reverra).

     

    Aimes tu les cours?

     

    C'est comme tout… Ca dépend lesquels! Après pour certains les profs jouent beaucoup (quand tu aimes le cours mais que tu supportes pas le prof c'est parfois compliqué)

     

    En quelle classe rentre tu?

     

    DTS IMRT 2. Pour traduire c'est un Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radio Technologie et pour traduire encore par ce que dit comme ça c'est pas très clair : c'est les gens qui font passer les radios, scanners, IRM,... (oui oui je vous jure ce ne sont ni des infirmiers ni des radiologues)

     

    Quelles sont tes fournitures préférées?

     

    Euh… Mon PC! Et mon Bujo qui me sert aussi d'Agenda. Pourquoi? Par ce que ça me permet de gérer à la fois mes cours et mes idées d'articles!

     

    As-tu réfléchis à ton orientation? Si oui, quel métier voudrait tu faire?

     

    Euh… Je sais pas… Il y a quoi comme débouchés pour moi? A oui! Manip radio!

     

    Quelle est ta matière préférée?

     

    Honnêtement comme je change de cours tous les semestres j'en sais rien. Mais j'adore aller en stage : rien de mieux que découvrir sur le terrain! (même si c'est aussi ultra stressant)

     

    Quel est ton sport préféré?

     

    La voile, la voile et… la voile! Après j'aime bien faire du basket à l'école comme je peux plus faire de voile.

     

    Tu est plutôt sac à main ou sac à dos?

     

    Définitivement sac à dos!

     

    As-tu passé de bonnes vacances?

     

    Courtes mais très bonnes. J'ai passé un peu de temps dans l'île dAix et quelques jours dans le bassin d'Arcachon. D'ailleurs j'en ai fait un article ICI.

     

    Es-tu pressée de reprendre les cours?

     

    Oui et non! Je voulais retrouver certains des étudiants de ma promo et recommencer à suivre certains cours mais en même temps c'était bien de pas avoir de cours à réviser!

     

    Es-tu pour le recopiage de contrôles?

     

    NON! Déjà dans ma formation je risque le renvoi pour triche. Ensuite,  en tant que future personnelle de santé je ne peux pas me permettre de ne pas retenir certaines choses. Ce ne serait sécuritaire ni pour le patient ni pour moi!

     

    Tu habites loin de ton collège/lycée/université?

     

    Mon appartement (dans lequel je loge la semaine) est à 5 minutes à pied grand max de l'école donc je dirais non.

     

    Et vous la rentrée?

     

    Mimi


    2 commentaires